Le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada a pour objectif de protéger les prairies canadiennes et de soutenir les producteurs en servant de système dans lequel les propriétaires de prairies peuvent produire de la valeur en évitant l’émission de gaz à effet de serre (GES) qui sont produits lorsque les prairies sont converties en cultures en rangs ou en développement urbain.

Les prairies canadiennes disparaissent rapidement, ce qui entraîne l’émission de gaz à effet de serre nocifs. Les prairies situées en zone tempérée sont l’un des biomes les plus menacés au monde, et il ne reste plus que 20 % des prairies indigènes canadiennes. Pour la seule année 2020, 1,8 million d’acres de prairies ont disparu dans les grandes plaines d’Amérique du Nord, soit plus de deux terrains de football par minute. Le principal facteur de disparition des prairies est d’ordre économique, car les propriétaires fonciers peuvent souvent tirer davantage de revenus des cultures annuelles en rangs que du pâturage pour le bétail.

Les prairies renferment de grandes quantités de carbone dans leur sol, mais lorsqu’elles sont labourées, près des deux tiers de ce carbone se perdent dans l’atmosphère sous forme de dioxyde de carbone (CO2), un gaz à effet de serre très répandu. En raison de la rapidité avec laquelle les prairies disparaissent, la conversion évitée des prairies en terres cultivées est devenue la plus importante possibilité d’atténuation du changement climatique fondée sur la nature au Canada.  

Fonctionnement du protocole 

Le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada vise à protéger les prairies et à soutenir les producteurs en valorisant les émissions de GES évitées lors de la conversion des prairies. Cela est possible grâce à la production de crédits compensatoires de carbone (crédits compensatoires), qui sont des unités négociables représentant une quantité déterminée de GES séquestrés ou dont l’émission dans l’atmosphère a été évitée.

Le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada fournit une approche normalisée pour quantifier, surveiller et vérifier les réductions de GES utilisées afin de produire des crédits compensatoires. Ces crédits compensatoires peuvent ensuite être vendus à des particuliers ou à des organisations pour les aider à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions. En échange, les propriétaires fonciers doivent signer un accord sur les principes d’utilisation des terres qui vise à préserver l’intégrité naturelle de leurs prairies en limitant la quantité et le type de développement qui peut être effectué sur leur propriété. Le Protocole relatif aux projets conservation des prairies du Canada espère ainsi améliorer les revenus des producteurs en leur offrant un nouveau système de revenus qui peut à la fois soutenir les moyens de subsistance de leur famille et décourager la conversion des prairies à risque.  

En 2019, la Climate Action Reserve (CAR) a approuvé le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada pour qu’il soit utilisé sur le marché volontaire du carbone au Canada. Le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada est conforme aux normes de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et constitue le premier protocole de compensation pour les gestionnaires de prairies du Canada. 

En savoir plus 

Pour en savoir plus sur le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada et les opportunités qu’il représente, veuillez poursuivre la lecture des documents ci-dessous.  

The Canada Grassland Protocol: A Backgrounder

The Canada Grassland Protocol: A Backgrounder fournit une vue d’ensemble approfondie du protocole afin d’aider les gens à décider si le Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada leur convient. Remarque : ce document n’est actuellement disponible qu’en anglais.

The Canada Grassland Protocol: A Backgrounder

Gardiens des prairies

Gardiens des prairies (Guardians of the Grasslands - avec sous-titre en français) est un court documentaire qui décrit l’état des prairies nord-américaines et le rôle que jouent les producteurs dans leur conservation. 

Credit: Public and Stakeholder Engagement at the Canadian Cattle Association.

2023 Atelier de synthèse du projet pilote

Un webinaire de 2023 qui donne un aperçu du Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada et de ce qu’il signifie pour les différents intervenants.

Mise à jour 2022

Un webinaire de 2022 qui donne un aperçu du Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada, du projet pilote et de ce qu’il signifie pour les différentes parties prenantes.

 

Webinaire de la semaine « Prairies Got the Goods » 2021  

Un webinaire de 2021, Retaining Canada’s Grasslands Using Carbon Offset Markets and a Roadmap to Quantify Grassland Soil Organic Carbon, qui donne un aperçu du Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada et de ce qu’il signifie pour les diverses parties prenantes.  

Informations pour les nouvelles fiducies foncières  

Informations à l’intention des nouvelles fiducies foncières qui fournissent une brève orientation aux nouvelles fiducies foncières intéressées à travailler dans le cadre du Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada

Plus d’informations bientôt.

L’Association canadienne pour les plantes fourragères et Viresco Solutions ont dirigé l’élaboration du projet de Protocole relatif aux projets de conservation des prairies du Canada avec le soutien d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, de l’Alberta Beef Producers Association, de BMO Radicle, de Canards Illimités Canada, de la Legacy Land Trust Society, de Conservation de la nature Canada, de Shell Canada, de la Southern Alberta Land Trust Society, de la Saskatchewan Stock Growers Association, de Brightspot Climate, de la Climate Action Reserve et de Regrow Ag.