Dr. Frank Mitloehner is a professor and air quality specialist in cooperative extension in the Department of Animal Science at UC Davis. As such, he shares his knowledge and research, both domestically and abroad, with students, scientists, farmers and ranchers, policy makers and the public at large. Frank is also director of the CLEAR Center, which has two cores – research and communications. The CLEAR Center brings clarity to the intersection of animal agriculture and the environment, helping our global community understand the environmental and human health impacts of livestock so we can make informed decisions about the foods we eat while reducing environmental impacts.

Frank is committed to making a difference for generations to come. As part of his position with UC Davis and Cooperative Extension, he collaborates with the animal agriculture sector to create better efficiencies and mitigate pollutants. He is passionate about understanding and mitigating air emissions from livestock operations, as well as studying the implications of these emissions on the health of farm workers and neighbouring communities. In addition, he is focusing on the food production challenge that will become a global issue as the world’s population grows to nearly 10 billion by 2050.

Frank received a Master’s of Science degree in animal science and agricultural engineering from the University of Leipzig, Germany, and a doctoral degree in animal science from Texas Tech University. Frank was recruited by UC Davis in 2002 to fill its first-ever position focusing on the relationship between livestock and air quality.

Ruminant Livestock, Grasslands and Climate Change - Fact, Fiction and All Things In-Between - November 29 at 11:20 am EST

Animal agriculture is often shouldered with a large part of the blame when it comes to climate change, but that’s because we haven’t been looking at all greenhouse gases correctly. While methane is a potent climate pollutant that we can and need to reduce, it warms our atmosphere differently than other gases because of its short lifespan. By rethinking methane, we can see that animal agriculture can be on the path to climate neutrality with scalable solutions and give the global community tools to fight global climate change.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dr Frank Mitloehner est professeur et spécialiste de la qualité de l’air dans le cadre de la vulgarisation coopérative du département des sciences animales de l’UC Davis. À ce titre, il partage ses connaissances et ses recherches, tant au niveau national qu’international, avec des étudiants, des scientifiques, des agriculteurs et des éleveurs, des décideurs et le grand public. Frank est également directeur du CLEAR Center, qui comporte deux pôles : la recherche et la communication. Le CLEAR Center apporte de la clarté à l’intersection de l’agriculture animale et de l’environnement, en aidant notre communauté mondiale à comprendre les impacts du bétail sur l’environnement et la santé humaine, afin que nous puissions prendre des décisions éclairées sur les aliments que nous consommons tout en réduisant les impacts environnementaux.

Frank est déterminé à faire une différence pour les générations à venir. Dans le cadre de son poste à UC Davis et au niveau de la vulgarisation coopérative, il collabore avec le secteur de l’agriculture animale pour créer une meilleure efficacité et atténuer les polluants. Il se passionne pour la compréhension et l’atténuation des émissions atmosphériques des exploitations d’élevage, ainsi que pour l’étude des conséquences de ces émissions sur la santé des travailleurs agricoles et des communautés voisines. En outre, il se consacre au défi de la production alimentaire, qui deviendra un problème mondial lorsque la population mondiale atteindra près de 10 milliards d’habitants d’ici 2050.

Frank a obtenu une maîtrise en sciences animales et en génie agricole de l’université de Leipzig, en Allemagne, et un doctorat en sciences animales de la Texas Tech University. Frank a été recruté par UC Davis en 2002 pour occuper son tout premier poste axé sur la relation entre le bétail et la qualité de l’air.

Les ruminants, les prairies et le changement climatique - Fait, fiction et tout ce qui se trouve entre les deux. - 29 novembre à 11 h 20 EST

On accuse souvent l’agriculture animale d’être en grande partie responsable du changement climatique, mais c’est simplement parce que nous n’avons pas pris en compte correctement tous les gaz à effet de serre. Si le méthane est un puissant polluant climatique que nous pouvons et devons réduire, il réchauffe notre atmosphère différemment des autres gaz en raison de sa courte durée de vie. En reconsidérant le méthane, nous pouvons constater que l’agriculture animale peut être sur la voie de la neutralité climatique grâce à des solutions évolutives et donner à la communauté internationale des outils pour lutter contre le changement climatique mondial.